Gagner sa vie

Gagner sa vie !

Voilà, j’ai besoin de gagner ma vie comme on dit. Mais qu’est-ce que veut dire cette expression à la con ?

Pourquoi gagner sa vie puisqu’on est déjà en vie ? 

Devrait-on en plus :

  • d’être né dans la souffrance, 
  • d’avoir été coupé de cet amour si grand qu’il n’existe nul part ailleurs, 
  • d’avoir choisi des parents qui pour certains ne sauront pas nous aimer à la hauteur de ce que nous sommes, 
  • de nous être coupés de notre essence profonde, ne plus être nous,
  • de porter des masques, de porter nos blessures, nos chagrins, nos culpabilités, nos croyances, nos peines, 

Et travailler pour mériter le droit de continuer à vivre en tant qu’adulte, pour gagner sa vie ?

Est-ce cela gagner sa vie :

Travailler, bosser, trimer, buriner, faire, oeuvrer, produire, agir, bucher, collaborer, en baver, peiner, s’efforcer, besogner, ouvrager, s’agiter, s’employer, turbiner, suer, déprimer, courber l’échine, dire oui Monsieur, bien Madame, à vos ordres, exécuter, taper, pleurer, se faire chier, en chier, se taire, avoir mal dans son corps, avoir mal dans sa tête, les mêmes gestes, s’user, se blesser, être critiquer, rabaisser, quémander, attendre un remerciement, une augmentation, une valorisation, une dépression,…

Et puis un jour en crever, parce que fatigué, trop donner et mourir seul comme un chien. 

Est-ce cela gagner sa vie ? Est-ce pour cela que je suis venue ? 

J’ai gagné le droit de vivre et de vivre dignement. Ce droit je l’ai gagné le jour où je suis née. Et il est de ma responsabilité de veiller à ce que mes activités rémunératrices, soient source de joie et de plaisir pour moi.

@Jâm – juin 2020

Crédit photo : Pixabay