Il était une fois mon blouson de cuir

Il était une fois mon blouson de cuir

Il était une fois, deux grands fans de Harley, qui pour leur plus grand plaisir, parcouraient la concession Harley d’Orléans. Mme Fan voit un blouson qui lui plait beaucoup mais il n’y a plus sa taille. Elle entreprend des recherches dans les autres magasins et en trouve un à la bonne taille mais à Rouen. Elle s’apprête à le commander et le faire livrer quand M. Fan lui dit :

« – Allons le chercher directement.
– Mais c’est loin, dit Mme Fan.
– Si nous partons maintenant, nous y serons dans l’après midi et de retour ce soir.
– Tu es sûr ? Parce que ça fait beaucoup de route !
– Prépares-toi tout de suite, nous y allons. »

Mme Fan n’en revient pas, elle est ravie de cette escapade imprévue avec lui. Et voilà M. et Mme Fan sur la route, en direction de Rouen. Arrivés à la concession Harley, ils se dirigent vers le blouson en question mais leurs regards sont attirés par un autre, un blanc et noir à lacets, qui dégage un je ne sait quoi de particulier. Mme Fan décide d’essayer les deux mais devant le regard émerveillé de M. Fan devant le blouson à lacets, elle se décide très vite. Ce voyage n’était finalement destiné qu’à ce qu’elle trouve le blouson parfait pour elle.

Ils rentrent donc à Orleans.

L’heure du goûter approchant, ils s’arrêtent dans un centre commercial et en bons testeurs d’éclairs au chocolat qui se respectent, en ressortent avec un boite de quatre gâteaux. M. Fan ayant pris soin de décapoter la voiture, ils dégustent de très, très bons éclairs assis au soleil. Deux éclairs chacun c’était déjà bien !
Ils reprennent la route. Quelques minutes plus tard, Mme Fan se décide à confier à M. Fan que décidément ces éclairs étaient trop bons et qu’elle en aurait bien mangé un autre. M. Fan rit aux éclats parce que lui aussi. Ils finissent par rire ensemble de leur gourmandise et se moquent de ne pas avoir oser se l’avouer : ainsi ils auraient pu aller en rechercher !!!

Le retour se passe merveilleusement bien. M. Fan heureux, chante à tue tête et Mme Fan vit un des moments parfaits de sa vie avec lui.

Si je vous raconte l’histoire de ce blouson, c’est parce qu’il y a quelques minutes, une dame m’a abordé pour me dire combien elle trouvait superbe mon blouson de cuir. Il m’est alors revenu la façon dont ce blouson était entré dans ma vie.
C’est comme une armure pour moi, une protection. Il est un peu moi. 

Jâm