Message

Message

Message 

Je sais que tu t’inquiètes, que tu te poses des questions sur moi et sur le fait que je change … 

Crois en moi s’il te plait, n’arrêtes pas de croire en moi, c’est ce qui me porte, ce qui m’aide et me soutient dans mon avancement.

Je pense à toi sans cesse, je t’aime comme jamais je n’ai aimé et c’est cela qui me fait peur. 

J’ai peur d’en souffrir encore, comme par le passé. La douleur de t’avoir perdu est encore ancrée en moi, dans mes cellules.

Je te promets que je reviens.

Jâm – 31 août 2019.