Poésie d’un soir

Poésie d’un soir

Poésie d’un soir

Dans le ciel plein d’étoiles,

Deux mains d’or se rejoignent.

Elles se posent sur mon livre,

Et le parsèment de miettes de lumière.

Il contient un secret, un trésor,

Que seul le troubadour de ma tribu ;

Lui, l’unique, l’ange du Soleil ;

En connait l’essentiel.

Derrière le cuir rouge et

Dans le reflet de l’encre,

Se tient un tapis de mots.

Un accident heureux,

Qu’une âme, une fée précieuse,

En me dévoilant son secret,

A soufflé le vent sur ma conscience.

Un vent de poussière ruisselante.

Alors derrière les nuages,

Est apparu le soleil.

Et dans le ciel lumineux,

Un scarabée est venu

Eclairer mon écriture.

Le voile a disparu,

Et l’essentiel m’est apparu :

VIVRE 

Jâm