Un tour de bécane ?!

Un tour de bécane ?!

Un tour de bécane ?!

J’enfile mon jean, mes Doc’s et mon cuir.
Puis le contact, le moteur qui démarre et ce bruit, ce putain de bruit.

Le Twin qui vibre …
Et le rituel : mon foulard, mon casque, mes lunettes et mes gants.
Lui est déjà en selle, il m’attend.
Il a mis la musique et fume une clope.
Un signe de tête et j’enjambe sa moto.


Je m’installe et pose mes mains sur ses cuisses.
Il passe alors la première, se penche légèrement en avant tout en jetant sa cigarette au loin, et accélère.
Je sens la moto qui vibre et lui répond.


Le vent sur mon visage et la promesse de ce moment me grisent.
Son corps me protège du vent, du froid. Il a été fait juste pour moi.
Nous prenons de la vitesse. La route se dégage devant nous et s’ouvre pour nous laisser toute la place.
A ce moment, une sensation de liberté totale.


Nous sommes seuls au monde.
Vitesse de croisière …  il pose sa main gauche sur ma jambe.
Nous sommes dans une fusion totale … pas besoin de mots.
Notre bonheur est là … instant magique !!!


Alors vous allez me demander pourquoi je ne prends pas ma bécane afin de rouler en duo ???
Je pourrais oui, je le faisais avant ; parce que j’avais plus confiance en moi qu’en l’autre, que je voulais garder le contrôle.


Mais c’était avant :

Avant de découvrir que je préfère lui laisser les commandes et profiter.
Avant de découvrir que je peux lui faire confiance, une confiance totale.

Avant de découvrir qu’avec lui, je n’ai plus peur.
Parce qu’il a su me donner la confiance nécessaire pour me laisser aller à ce moment et le vivre pleinement … avec lui .

Jâm – août 2017